Lien social

Kialatok

Ici, on déguste les cultures d'ailleurs !

Kialatok est une entreprise sociale qui propose des ateliers de cuisine du monde.

je veux cette entreprise
près de chez moi !

L'entrepreneur

Florence-Pellegrini

Florence Pellegrini & Kevin Berkane

Florence Pellegrini est passionnée par les valeurs que véhicule la cuisine. Diplômée d’HEC Paris, spécialisée dans l’entrepreneuriat, elle a vécu plusieurs expériences dans de grands groupes internationaux, français et allemands notamment. Kevin Berkane est quant à lui un véritable globe-trotter qui nourrit un intérêt prononcé pour les langues et les musiques du monde. Avide de rencontres, il enchaîne les stages, en lien notamment avec le commerce équitable, dans des ONG et des associations à l’étranger. Également diplômé d’HEC Paris, c’est sur les bancs de l’école qu’il rencontre Florence et qu’ils conçoivent ensemble le concept de Kialatok. Ils décident de se lancer en 2012, grâce à l’incubateur HEC.

L'entreprise

La solution

Kialatok propose des ateliers de cuisine du monde dispensés par des cuisiniers issus de la diversité. Ces ateliers sont une porte d’entrée pour découvrir de nouvelles cultures ; ils permettent aux professionnels de se former aux thématiques interculturelles et aux particuliers de voyager sans quitter l’Ile-de-France. Aujourd’hui, Kialatok compte 15 salariés et sensibilise plus de 1 600 personnes par an.

Objectifs :

Permettre l’accès à l’emploi de personnes immigrées dotées de talents culinaires et promouvoir la diversité culturelle en sensibilisant les entreprises à la question.

Les bénéficiaires témoignent

Afousatou, cuisinière chez Kialatok depuis octobre 2014. « J’adore la cuisine traditionnelle et authentique, et j’ai tout de suite aimé le fait que Kialatok mette cela en avant. Lors de mon entretien, j’ai beaucoup apprécié le côté convivial, l’échange sur ma culture. Je suis originaire de Côte d’Ivoire, et chez Kialatok, je donne beaucoup : je transmets ma culture, ma cuisine… Mais je reçois aussi. Grâce aux formations et aux challenges qu’il faut relever lors des ateliers, j’ai pris confiance en moi et j’ai pu surpasser certaines barrières personnelles et culturelles. Les ateliers en anglais m’ont également permis de reprendre l’apprentissage d’une langue que j’avais laissée de côté depuis longtemps. Tout ce que je souhaite, c’est de pouvoir continuer à y travailler le plus longtemps possible. »

je veux cette entreprise
près de chez moi !