Lien social

L’alternative urbaine

Ici, on vous guide vers l'inclusion !

L’Alternative Urbaine propose à des personnes en situation précarité d’animer des balades dans des quartier méconnus.

je veux cette entreprise
près de chez moi !

L'entrepreneur

Selma-Sardouk

Selma Sardouk, Esperanza Falero & Amandine Mutin

Selma Sardouk, Esperanza Falero, et Amandine Mutin ont toutes les trois une expérience professionnelle ou bénévole auprès des S.D.F., dans les prisons ou dans le domaine médico-social. Leurs nombreux voyages et les expériences réussies de tourisme solidaire les ont inspirées pour concevoir le projet de L’Alternative Urbaine.

L'entreprise

La solution

L’Alternative Urbaine propose à des personnes en situation de grande précarité d’animer des balades dans des quartiers méconnus de la ville. Ces bénéficiaires peuvent être d’anciens ou d’actuels S.D.F., des chômeurs de longue durée, d’anciens détenus, des personnes rejetées du fait de leur orientation sexuelle ou pour toute autre raison.
Trois personnes sont actuellement animateurs de balades urbaines et l’entreprise sociale va recruter deux autres personnes d’ici la fin de l’année 2015. Chaque animateur réalise deux à trois balades par semaine, L’Alternative Urbaine proposant actuellement huit balades par semaine à Paris.

Objectifs :

Resocialiser des personnes en situation de fragilité pour les aider à retrouver un épanouissement personnel et professionnel et sensibiliser la société civile au problème de la précarité en luttant contre les clichés.

Les bénéficiaires témoignent

Claude, animateur de balades, 38 ans. « Grâce aux visites, j’ai appris à gérer le stress et à contrôler mon agressivité. J’ai réussi à faire de nouveau confiance aux gens. »

Blandine, touriste-promeneuse solidaire. « J’avais l’image d’un quartier sans charme avec des grandes tours. À travers sa balade, Claude a rendu le lieu sympathique ! »

Camille, bénévole. « Ce statut de salarié les responsabilise et leur donne confiance en eux. Les balades sont juste un outil. À terme, le but est de trouver une formation qui corresponde à leurs envies et à leurs capacités. »

2 personnes ont pu trouver un travail

Le saviez-vous ?

Après un an et demi d’activité, L’Alternative Urbaine a permis à deux personnes de trouver un travail dans le secteur de la restauration et à une troisième d’accéder au concours pour devenir moniteur-éducateur.

je veux cette entreprise
près de chez moi !